STUDIO MARLOT & CHOPARD | PHOTOGRAPHIE

LIMITS, 2002-2007

LIMITS, 2002-2007

Série de 30 photographies couleur, tirage type chromogène, 76 x 100 cm, édition : 3 + 1 E.A.

© Studio Marlot & Chopard

Limits est un ensemble de photographies prises à Paris et ses villes limitrophes : Saint-Denis, Pantin, Aubervilliers et Vanves. Elle représente des paysages urbains qui apparaissent dans leur abandon comme les lieux d’une archéologie contemporaine, caractéristiques d’une certaine esthétique de la ruine.

A travers cette série, Rémy Marlot qui a habité le XIXème arrondissement de Paris, à proximité de la Villette, pendant quinze ans, a porté son regard sur les abords du périphérique. Non–lieu de promenade par excellence où Rémy Marlot a choisi de déambuler, cette zone constitue un lieu de passage, de transit et de stockage. Elle est aussi un lieu chargé d’Histoire qui a connu de nombreuses transformations, de l’épisode des fortifications de Thiers à la construction du périphérique. Ce territoire en perpétuelle mutation, qui marque la limite tant physique que psychique entre Paris et sa banlieue, regorge de signes architecturaux (autoroutes, ponts, paysages industriels, friches en attente d’une re–qualification) qui renvoient à l’histoire des lieux.

En choisissant de réaliser la série dans une bande de quatre à cinq–cent mètres autour du périphérique pour “aller voir ce qu’il y a au delà des limites”, Rémy Marlot montre à travers ces 30 images un ensemble de formes uniques, allant de l’étonnante galerie du transbordeur des Grands Moulins de Pantin, à la découpe très brute de l’escalier de béton du parking du Parc des expositions.

Si l’ironie n’est pas absente de la série, comme le montrent ces bancs disposés sur une parcelle de gazon à la jonction des voies rapides et de l’autoroute, elle se déploie dans clair–obscur qui lui confère un aspect poétique malgré la rudesse du sujet. Certaines images, prises d’un point de vue légèrement décalé, donnent à voir deux facettes du même objet et fonctionnent en diptyques : par leur répétition, elles viennent appuyer le propos, rendre leur dimension monumentale et leur importance aux objets dans le paysage pour scander la série, comme ces arbres plantés au bord du périphérique qui poussent au milieu des détritus, les entrepôts sans fin du boulevard Ney ou le tourbillon de la descente du parking du Parc des expositions.

L’architecture qu’on y rencontre témoigne d’une liberté étonnante dans ses formes, qui, détournée de sa fonction d’origine, se donne à voir comme autant d’objets sculpturaux et picturaux.

Ariane Chopard-Guillaumot.

La série Limits a été exposée à Paris à Immanence du 16 mars au 14 avril 2012 , avec le concours de Fondation nationale des arts graphiques et plastiques.

PRÉSENTATION

RÉMY MARLOT est né en 1972. Il vit et travaille à Paris

Après avoir étudié la photographie avec les conservateurs du musée Niepce à Chalon-sur Saône où il passe son enfance et son adolescence, Rémy Marlot poursuit ses études à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dijon, puis à Paris 8 et à la Sorbonne . Il met en rapport dans son travail les notions de nature et de culture et expose pour la première fois dans le jardin du Musée Zadkine en 1996. A partir de 1999, il oriente son travail autour des questions du paysage, naturel ou urbain, du patrimoine architectural, mais aussi des rêves et de la nuit, au travers d’oeuvres tant photographiques que vidéographiques.

ARIANE CHOPARD-GUILLAUMOT

Ariane Chopard-Guillaumot est née en 1974. Elle étudie la philosophie auprès de Guy Lardreau, en khâgne, à Dijon avant d’obtenir une maîtrise d’esthétique à l’université Paris 8 sous la direction de Jacques Rancière sur la question de l’art et de la vérité. Depuis 2002, elle collabore étroitement au travail de Rémy Marlot en assurant, d’une part la direction artistique de l’oeuvre (contrôle des tirages, choix de la couleur, editing des séries pour la photographie, bande sonore et conseil artistique au montage pour les vidéos…) et d’autre part, la communication du travail (critiques, textes de présentation, communiqués de presse…). Elle est également l’auteur de divers textes critiques sur l’oeuvre, dont un texte sur les vidéos du Studio aux éditions Analogues et plus récemment, pour le magazine en ligne du Jeu de Paume et pour le centre du patrimoine de Montauban .

En 2002, le Studio Marlot & Chopard réalise la série de photographies “Sans titre” pour l’Exposition Nationale Suisse (Expo02) à Morat.

En 2006, le centre d’art contemporain Passages à Troyes lui consacre une exposition qui présente notamment la série des “Black Houses”, dont plusieurs tirages sont acquis par le FNAC et le FRAC Haute-Normandie. La série “Black Churches”, exposée dans divers musées (Kunsthalle de Mayence, musée de l’Abbaye à Saint-Claude, musée Malraux du Havre) festivals (Nuit de l’Europe, Identités photographiques européennes à Arles, L’été photographique de Lectoure 2010) et dernièrement dans sa totalité à la galerie Photo du Pôle Image Haute-Normandie, ainsi qu’une partie de la série “The Valley” (dont 3 tirages sont actuellement exposés au musée de la Roche-sur-Yon), sont réalisées fin 2008, lors d’une résidence en Rhénanie- Palatinat.

Aujourd’hui, Rémy Marlot et Ariane Chopard poursuivent une partie de leurs recherches autour du patrimoine architectural, avec des séries comme “Opéra” et « Palais », ou une série sur la ville de Montauban qui est actuellement exposée au Centre du patrimoine de la ville, tout en poursuivant leurs travaux sur le paysage avec les « Paradis artificiels » qui feront l’objet d’une exposition personnelle à la Galerie Yvonamor Palix de Houston en 2013.

Un ouvrage est consacré à leur travail en 2009, avec des textes de Quentin Bajac et Michel Poivert aux éditions Analogues. Un travail qui est présent dans les collections publiques (FNAC, FRAC Haute-Normandie, Stiftung Rheinland-Pfalz für Kultur, musée Malraux du Havre…) comme privées (Groupe Lhoist, collections privées), en France et à l’étranger

PARCOURS

EXPOSITIONS PERSONNELLES :

Paradis artificiels, galerie Yvonamor Palix, Houston, 2013

L’esprit des lieux-Montauban, Centre du patrimoine, Montauban, 2012

Limits, Immanence, Paris, 2012

The Valley, agence Patrice Besse, Paris, 2011

Black churches, galerie Photo du Pôle Image Haute-Normandie, Rouen, 2011

L’été photographique de Lectoure, Centre de photographie de Lectoure, 2010

The Valley, Musée de L’Abbaye, Saint-Claude, 2010

Field of vision, Galerie Heike Strelow, Francfort, 2010

Photo Levallois, Levallois, 2008

Rémy Marlot, photographies, Institut Français, Mayence (Allemagne), 2008

Bad Ems, Maison de Rhénanie-Palatinat, Dijon, 2008

BAD Dreams, centre d’art contemporain Passages, Troyes, 2006

Out-Of-The-Way, Galerie Yvonamor Palix, Paris, 2003

Gennevilliers 2000, Le Linéaire, Romans, 2000

On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas, Espace Huit Novembre, Paris, 1999

A perte de vue dans le sens de mon corps, Musée Zadkine, Paris, 1996

EXPOSITIONS COLLECTIVES :

2012

Cosa Mentale : paysage et fiction, Musée de la Roche-sur-Yon

L’étrange familier, Galerie Duchamp, Yvetot

Learning photography, Trafic FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen

2011

Les Territoires du désir ou les métamorphoses d’un musée imaginaire, Musée Malraux, le Havre

SLICK Art Fair, Galerie Gourvennec Ogor, Paris

lvm : la vie moderne, Espace de la mer, Pourville-Sur-Mer

Inauguration, Galerie Gourvennec Ogor, Marseille

Chevallier – Marlot – Trémorin à l’Aître Saint-Maclou, Ecole Régionale des Beaux-Arts, Rouen

Le Beau est toujours bizarre.C.B., Trafic FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen

Vidéo / Propriété intellectuelle, Immancence, Paris

Heiliger Bimbam, Galerie Heike Strelow, Francfort (Allemagne)

2010

Balmoral Blend – 15 years Kunstlerhaus Schloß Balmoral, Arp Museum Bahnhof Rolandseck, Remagen (Allemagne)

Picto 1950-2010 : 60 ans de complicité avec les photographes, Les rencontres d’Arles

For intérieur, Voies Off, Arles

Man & Nature, FOURTH FREE INTERNATIONAL FORUM, Bolognano (Italie)

Dans un jardin, Trafic FRAC Haute-Normandie, Sotteville-lès-Rouen

Nuit de l’Europe 2008, Caochangdi PhotoSpring, Pékin

2009

Winter show, Galerie Christine Phal, Paris

Show Off, Galerie Christine Phal, Paris

Panorama & Panorama, Sport Hotel Panorama, Fai della Paganella (Italie)

Volta 5, galerie Heike Strelow, Bâle (Suisse)

Rushes Soho Shorts Festival, Londres

Aller-retour, Landtag, Mayence (Allemagne)

Ré-actif, 2ANGLES, Flers

Identités photographiques européennes, Fotografia Europea, Reggio Emilia (Italie)

Landscape as a dream, Studio La Città, Verone (Italie)

2008

Festival Proj(ect) Edition 02, Nancy

Identités photographiques européennes, Nuit blanche, Paris

Vidéos d’artistes, C.A.C. le Quartier, Quimper

Une journée vidéo d’artistes plasticiens, L.A.C. Loctudy

Nuit de l’Europe, Identités photographiques européennes, Les rencontres d’Arles, Arles

KM 500, Kunsthalle, Mayence (Allemagne)

A n dimensions, Galerie Christine Phal, Paris

2007

Open, le jour de la sirène, La Générale en manufacture, Sèvres

Entspannung auf die klassische Art, Künstlerhaus Schloß Balmoral, Bad Ems (Allemagne)

Transimages 5, Mahatma Gandhi Institute, Port Louis, Ile Maurice

Yokohama VDO Collection 07 : Cine.mov, Yokohama Red Brick Warehouse, Yokohama (Japon)

Little Song Live, the Folk House, Bristol

2005

FIAV.05 / Festival d’Images Artistiques Vidéo, Centre d’Art SantaMòniCA, Barcelone

SAISON VIDEO 05, centre culturel Noroit, Arras / Musée des Beaux-arts et de la dentelle, Calais

2004

Deconstructed Landscape, Galerie ArtHouse, Mc Allen (USA)

Mexico Arte Contemperano, Galerie Yvonamor Palix, Mexico

Fata morgana, CREDAC, Ivry Sur Seine

2003

Festival Bandits-Mages, Galerie Pictura, Bourges

Longing for springtime, Galerie Yvonamor Palix, Paris

2002

Boudoirs, salons et antichambres, CNEAI, Chatou

Le jardin de la violence, Exposition Nationale Suisse 02, Morat

2000

Camping 2000, Le Linéaire, Romans

Constellations, espace public, Paris

Evenements, Galerie Edouard Manet, Gennevilliers

1999

Wonderland TV, Les Nuits Savoureuses, Belfort

Mauvaises herbes poussent, Espace Huit Novembre, Paris

1998

Etats de rire, Centre d’art contemporain, Rueil-Malmaison

Jardin d’artiste : de memoire d’arbre, Musée Zadkine, Paris

1997

D.I.O., Centre regional d’art contemporain, Fontenoy-en-Puisaye

 

Categorized: 2012 , BLOG , Focus Artistes
facebook marketing