SHAKO BALYC

SHAKO BALYC

DEMARCHE

Balyc, autodidacte, issu de la street culture, se passionne dans les années 90 pour l’art urbain.
(le graffiti/le tag) :
Une manière spontanée de mettre son empreinte sur les murs et un exercice à travers lequel Balyc exploite ses capacités.
Il passe toute son enfance dans une des premières villes « dortoirs » de la banlieue nord Parisienne (Sarcelles) où des kilomètres d’immeubles et de tours se côtoient à pertes de vues.
Il commence par l’observer puis par la dessiner utilisant la peinture acrylique, le pinceau, le stylo encre, le marqueur, le posca, l’encre de chine, la spatule, le bâton de calame et enfin la bombe aérosol.

Son addiction à ces constructions urbaines, ces blocs, ces cités en autarcie est grandissante. Tout cela se matérialise par des lignes d’horizons, des immeubles s’entrechoquant et des buildings en mouvement.

Ces traits sont tantôt fins, tantôt épais ; des nervures envahissent ses toiles et ses dessins. Il utilise le blanc et le noir afin de mettre en exergue le caractère singulier de ces villes.

Son approche graphique et calligraphique entre en jeu et ses recherches sur l’écriture sont de plus en plus présentes.
Son travail actuel se porte sur les empreintes laissées au hasard dans les rues de la capitale et de sa banlieue.

Des tags, des graffitis, des affiches, des panneaux publicitaires lacérés, des murs usés par le temps.

Balyc s’en inspire pour en faire des œuvres uniques et authentiques.

IMAGES

Categorized: 2011 , BLOG , Focus Artistes
facebook marketing