Focus Esmeralda Kosmatopoulos

Esméralda Kosmatopoulos // Et Dieu créa l’@ // Exposition du 4 juin // 24 juin 2014 // Galerie éphémère Alexis Lahellec

Communiqué

ESMERALDA KOSMATOPOULOS (vidéos, photographies, installations)

Et Dieu créa l’@

Exposition du 4 au 22 juin 2014

Vernissage le 4 juin de 19h à 22h, en présence de l’artiste
Presse et Preview le 2 et 3 juin de 11h à 18h, en présence de l’artiste

Invité  : 20h – Performance sonore par Michaël Renassia (voir le dossier de présentation)

Galerie éphémère Alexis Lahellec, 14 rue Jean-Jacques Rousseau – 75001 Paris

Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h, le vendredi de 10h à 19h ou sur RDV

Contact et renseignements :

Mora Basualdo +33 613 674 292 mb@galeriepa.com

Christophe Ménager +33 622 336 625 cm@galeriepa.com

www.galeriepa.com

———————————————–

L’agence Propos d’Artistes est heureuse de vous présenter une exposition des œuvres récentes d’Esmeralda Kosmatopoulos : Et Dieu créa l’@, à la galerie éphémère Alexis Lahellec.

Pour sa première exposition individuelle en France, l’artiste française d’origine grecque nous convie à une réflexion sur la construction de l’identité, la permanence et la reconfiguration de l’héritage culturel et de l’histoire collective à l’ère numérique.

Installations vidéo, néons, textes, performances virtuelles : les médias multiples qu’elle utilise expriment tout un langage ramené au degré premier de l’échange, où les objets ont échappé au risque de l’antagonisme pour devenir fusionnels.

Les travaux d’Esmeralda Kosmatopoulos suscitent ainsi quelques questions de fond : comment notre humanité se reflète t-elle sur la sphère virtuelle ? Comment les entités virtuelles se matérialisent-elles dans le monde physique ?

Ses propositions sont constituées de conversations Twitter, d’émoticônes, de recherches Google tout comme de références à la mythologie grecque ou à la littérature classique.

Se déjouant des frontières géographiques, culturelles et technologiques, l’artiste pousse sa réflexion sur un plan anthropologique et sociologique, plaçant l’humain au premier plan et invitant le spectateur à nourrir la conversation de son expérience personnelle et subjective.

Nous entrons dans un univers rassurant, parfois même enfantin, fait de couleurs vives, de formes simplifiées, d’objets familiers que l’artiste s’est réappropriée pour y injecter des éléments propres au monde virtuel.

Dans l’ère de l’Internet, elle réinvente le rêve.

Note d’intention

As a multi-media artist, I am driven by my desire to locate myself. I attempt to trace the boundaries of my persona in order to determine where I begin and where I end.The new technologies revolution has placed us in a universal predicament; we occur in simultaneous planes of existence, more various than at any other time in history. We co-exist in the virtual world, disassociated from our own bodies, fragmented.

My work is a reflection on the construction of identity, personal memories, collective history and cultural heritage in the digital age – how they are created, perceived and restricted by the physical limitations of the body in time and space. I approach the question from an anthropological and sociological perspective, looking at the changes but also the similarities between physical and virtual word; translating the codes and behaviors from one world to the other; exploring how our humanity and emotions reflect on the virtual sphere and, on the other hand, what happen when the virtual world « gets physical ».

Each piece combines both physical and virtual elements, acting as a point of convergence between the two worlds. I decontextualize everyday-life objects, cultural symbols and behaviors from the physical world and pair them with elements, codes and practices unique to the Internet and social media world. Viewers enter a safe and simple environment they can easily relate to and connect emotionally, surrounded by familiar objects, whimsical imagery and participatory components to engage them in a dialogue fed by their personal subjective experience.

Parcours et Présentation

Née en Grèce
Vit et travaille à New York

http://www.smaraki.com

Esmeralda Kosmatopoulos, née en Grèce et grandi en France, vit et travaille à New York depuis 2005. Elle puise son inspiration dans son propre héritage trilingue et multiculturel.

Artiste de la génération post-internet, elle utilise les nouvelles technologies et le langage qu’elles induisent pour retisser
à sa façon notre rapport au monde actuel, sans hésiter à se référer à la mythologie grecque ou aux grands auteurs de la littérature mondiale. Chacun peut se retrouver dans ce désir de localiser son identité physique et virtuelle, et de réinventer les limites de sa personne.

Son travail a été exposé aux Ėtats-Unis, au Canada, en Europe et en Amérique latine. Kosmatopoulos a également travaillé aux côtés d’organisations telles que l’Organization of American States (OAS) pour créer de grandes installations publiques visant à sensibiliser une large audience sur les questions sociales.

EXPOSITIONS COLLECTIVES (SELECTION)

2014

Art publique, Be Museum, Sao Paolo, Brésil Shin Gallery, New York, USA
Galerie Alexis Lahellec, Paris, France TRAFO, Pologne

Arsenale of Venice and Future Centre Telecom Italia, commissariat par Dominico Quaranta, Venice, Italie Brucennial, New York, USA
Highline Gallery, New York, USA
WallPlay Gallery, New York, USA

2013

Message in a bottle, programme spécial SCOPE Miami, commissariat par Lori Zimmer, Miami, USA SIRI&me, online public art project
Galerie Vanessa Quang, Paris, France
Public art project, DUMBO Art Festival, New York, USA

Public art project, ArtHamptons, artiste invitée, New York, USA Biennale de Mykonos, Mykonos, Grèce
Public art project, NEW MUSEUM Ideas City, New York, USA BHQF, New York, USA

69th Regiment Armory, New York, USA

2012

Public art project, Miami Design District, Miami, USA

Public art project, National Opera Hall, Thessaloniki, Grèce
Public art project, Nuit Blanche, Toronto, Canada
Queens Museum, New York, USA
Public art project, Art of Americas Museum as part of the Intl AIDS Conference, Washington DC, USA VideoBites, Berlin, Allemagne

Public art project, Smithsonian Folk Festival, Washington DC, USA Public art project, Governors Island, New York, USA

2011

Public art project, Bayfront Park, Miami, USA Limner gallery, Group show, New York, USA UAMO Art Festival, Munich, Allemagne

PRIX

2014

Finaliste de la 8ème édition du Prix Venice Arte Laguna pour THE WANTS Manhattan Community Arts Fund Grant LMCC
Gagnante de la 4ème edition du New Media Writing Price pour SIRI&me

2013

Turbulance.org commission fondée par The Jerome Foundation pour MARK_IT

2012

Art of Americas Museum et HUGO BOSS commission pour le Intl AIDS Conference for L Gagnante du Scottia Bank/Artist Project Prize pour The Palm Authority Project

COLLECTIONS

Nathalie Sears Private Collection, New York, USA Anastasios Kallitsantsis Private Collection, Athènes, Grèce Vosiki Law Firm, Thessaloniki, Grèce
Vaxon Biotech, Paris, France

Vernissage

facebook marketing