LE TRIO NYMPHEA | FLUTE | ALTO | HARPE

LE TRIO NYMPHEA | FLUTE | ALTO | HARPE

En 1915, Claude Debussy compose une sonate pour flûte, alto et harpe,  instrumentation originale jusqu’alors jamais utilisée en musique de chambre.

Depuis sa création en 1916, cette œuvre  ainsi que la formation n’a cessé d’inspirer de nombreux compositeurs et transcripteurs

Le Trio Nymphéa nous fait voyager au cœur d’un magnifique répertoire français, mêlant les couleurs douces et lumineuses de l’impressionnisme aux images sonores éphémères du XXIème siècle…Trois instruments si différents et pourtant si complémentaires…Quelle magie !

PARCOURS

 

Jean François Simoine, flûte

Jean-François Simoine est né en 1962 à Béthune, où il commence la flûte. Il continue au Conservatoire National de Région de Lille, où il obtient sa médaille d’or de flûte traversière et d’analyse, sa médaille d’or à l’unanimité de musique de chambre, et son prix de perfectionnement en flûte traversière dans la classe de Christel Delaval (1982).

Il poursuit ses études à Paris dans la classe de Sophie Cherrier au Conservatoire du Xième arrondissement (obtenant un premier prix de la Ville de Paris en 1983), puis d’Ida Ribera au CNR de Saint-Maur des Fossés (premier prix de flûte traversière en 1985).

En 1985, il se voit décerner le premier prix au concours national de Jeunes Interprètes de la Ville de Dunkerque. Il se perfectionne également avec Maxence Larrieu et Michel Debost. Il obtient le DE en 1988, et le CA en 1993.

Jean-François Simoine partage sa vie de musicien entre l’orchestre (en tant que flûtiste mais également à la direction),  la musique de chambre (divers duos avec  piano, guitare, clavecin, trios, quintettes…) et la pédagogie (titulaire du DE. Et du C.A.)

Il est actuellement professeur au C.R.D. de Troyes et, depuis 2009, il enseigne  à l’académie internationale d’été de ‘‘Musique en Lozère’’.

Emmanuelle Touly, alto

Emmanuelle Touly est née en 1967 à Paris.Après des études de violon et d’art dramatique au CNR de Besançon et de violon à l’ENM d’Aulnay-sous-Bois, une médaille d’or d’alto du CNR de St-Maur, puis un 1er Prix d’alto et de musique de chambre du CNSM de Paris, elle se consacre durant plusieurs années à la musique contemporaine ( ensembles 2E2M,  SIC, l ‘Itinéraire ; festivals de Darmstadt, « Présences » à Radio-France, etc…) ; elle participe également à des créations de Valère Novarina ( « in » du festival d’Avignon…), de Jean-Pierre Larroche et Richard Dubelski (théâtre musical).

Elle donne des concerts classiques de musique de chambre, au sein d’un ensemble à géométrie variable, dans le cadre du même projet culturel à l’origine des « Leçons de musique » de Jean-François Zygel ainsi que des « ciné-concerts » en trio avec piano (Cinémathèque Française…).

Ne négligeant pas l’orchestre durant ces années « expérimentales », elle entre à l’Orchestre des Pays de Savoie en 1999, où elle restera 2 ans. Elle est supplémentaire de nombreux orchestres (d’abord l’Orchestre National de France, puis l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre de Tours-Région Centre, l’Orchestre Symphonique de l’Aube, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Ensemble de Basse-Normandie…)

Parallèlement, elle continue son activité de chambriste en trio à cordes, et elle enseigne le violon et l’alto dans des structures associatives. Elle fait également partie d’un quartet de « musique du monde », où elle privilégie le violon.

Béatrice Guillermin, harpe

Béatrice Guillermin est née à Lyon en 1969 dans une famille de musiciens ; elle commence l’étude de la harpe dès l’âge de 5 ans avec Germaine Lorenzini.

En 1984, au terme de ses études au conservatoire national de région de Lyon, elle entre très jeune au conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle obtient un premier Prix de harpe et un premier Prix de musique de chambre.

Par ailleurs, elle est également lauréate des fondations Yehudi Menuhin, Georges Cziffra ainsi que du Zonta club de France.

Le talent de Béatrice Guillermin reçoit sa plus grande reconnaissance en 1992, lors du U.S.A. International Harp Competition ; seule finaliste française, elle remporte le deuxième Prix.

Ce brillant succès lui permet de se produire en soliste  au sein des plus grands festivals en France et à l’étranger.

De 1994 à 1999, elle a occupé le poste de harpiste solo à l’orchestre de la Garde Républicaine de Paris.

Depuis de nombreuses années, Béatrice Guillermin consacre également une grande partie de son temps à la pédagogie; elle enseigne actuellement au C.R.D. de Troyes et participe régulièrement à des académies d’été ainsi qu’à des Master-classes en France et à l’étranger.

REPERTOIRE

Musique française :
C.Debussy: Sonate, Suite Bergamasque
M. Ravel: Sonatine, Pavane pour une infante défunte
G. Fauré: Pelleas et MélisandeJ. Ibert: 2 interludes
M. Bonis: Scènes de la forêt
J. Bondon: Soleil multicolore
A. Bax: Elegiac trio
A. Jolivet: Petite suite, Pastorale de Noël
A. Louvier: Envol d’écailles
P. Hersant: Nocturnes
K. Beffa: Paysage d’ombre
Divers :
B. Bartok: Danses roumaines
A. Piazzolla: Oblivion
D. Bruce: The eye of the night
M. Bruch: Pièces n° 1, 2 et 5

Categorized: 2011 , BLOG , Focus Artistes
facebook marketing