2011

JEREMIE LENOIR | ENTRE LOIRE ET OCEANE | 04/11 au 18/12/2011

JEREMIE LENOIR | ENTRE LOIRE ET OCEANE | 04/11 au 18/12/2011

« Entre Loire et Océane » – concrétisation du projet lauréat de la Bourse Mécène et Loire

Installation au Quai – Forum des Arts Vivants à Angers

L’exposition de la structure monumentale en acier de 35m de long par 6m de large, qui supporte 26 photographies et qui traverse le Forum de cet espace des arts vivants, sera ouverte du 4 novembre au 18 décembre 2011.

C’est aussi à cette occasion le lancement du livre « Transfigurations » aux éditions Filigranes.
L’artiste signera également l’ouvrage à PARIS PHOTO le 11 novembre à 15h.

[Pour en savoir plus sur l’artiste]

Note de l’artiste

Au carrefour du Centre, de la région parisienne et de la côte Atlantique, l’Anjou occupe une position stratégique favorisant son développement. Son activité économique diversifiée et dynamique transforme son paysage et induit une mutation constante de ses territoires. Agriculture, industries et commerces se modernisent ; villes, espaces de loisirs et voies de communications se renouvellent ; le Maine-et-Loire défend la richesse de son patrimoine tout en orientant sa politique et son économie vers des enjeux modernes et innovants.

« Entre Loire et Océane » propose de suivre cet entre-deux temporel au travers d’un entre-deux géographique : le projet se déroule le long de l’axe de circulation « historique », la Loire, et sa parallèle « contemporaine », l’autoroute A85/Océane. L’Anjou est alors découpé d’est en ouest sur une bande d’environ 100 km de long et 20 km de large associant les deux voies de communication et de développement du département.

Le paysage est un work in progress, un espace de tensions que l’homme tente constamment de se réapproprier ; bien plus qu’un constat, mon travail questionne les territoires en devenir, et à travers eux, notre société en évolution.

Read More

KIM SU THEILER | NEW YORK FILM FESTIVAL | USA

KIM SU THEILER | NEW YORK FILM FESTIVAL | USA

15  shots

color | sound | SD DVD
video by Gobolux (KimSu Theiler and Andrew Nelson)
sound by Gobolux featuring Stars Bars and Mars (Kenichi Sugihara, Chris Repella and Andrew Nelson)

Iconic film moments juxtaposed with the ordinary. The methods to create the shots run from classic studio set-ups to shooting on location using today’s accessible image-capture devices. The final edit comes together to trigger audio landscapes —KimSu Theiler

[Plus de renseignements]

Nous soutenons Gobolux | New York et représentons les travaux de la vidéaste américaine Kim Su Theiler
[EN SAVOIR + SUR L’ARTISTE]

15 Shots from Gobolux on Vimeo.

15 Shots from Gobolux on Vimeo.

 

IMAGES

Read More

LE TRIO NYMPHEA | FLUTE | ALTO | HARPE

LE TRIO NYMPHEA | FLUTE | ALTO | HARPE

En 1915, Claude Debussy compose une sonate pour flûte, alto et harpe,  instrumentation originale jusqu’alors jamais utilisée en musique de chambre.

Depuis sa création en 1916, cette œuvre  ainsi que la formation n’a cessé d’inspirer de nombreux compositeurs et transcripteurs

Le Trio Nymphéa nous fait voyager au cœur d’un magnifique répertoire français, mêlant les couleurs douces et lumineuses de l’impressionnisme aux images sonores éphémères du XXIème siècle…Trois instruments si différents et pourtant si complémentaires…Quelle magie !

PARCOURS

 

Jean François Simoine, flûte

Jean-François Simoine est né en 1962 à Béthune, où il commence la flûte. Il continue au Conservatoire National de Région de Lille, où il obtient sa médaille d’or de flûte traversière et d’analyse, sa médaille d’or à l’unanimité de musique de chambre, et son prix de perfectionnement en flûte traversière dans la classe de Christel Delaval (1982).

Il poursuit ses études à Paris dans la classe de Sophie Cherrier au Conservatoire du Xième arrondissement (obtenant un premier prix de la Ville de Paris en 1983), puis d’Ida Ribera au CNR de Saint-Maur des Fossés (premier prix de flûte traversière en 1985).

En 1985, il se voit décerner le premier prix au concours national de Jeunes Interprètes de la Ville de Dunkerque. Il se perfectionne également avec Maxence Larrieu et Michel Debost. Il obtient le DE en 1988, et le CA en 1993.

Jean-François Simoine partage sa vie de musicien entre l’orchestre (en tant que flûtiste mais également à la direction),  la musique de chambre (divers duos avec  piano, guitare, clavecin, trios, quintettes…) et la pédagogie (titulaire du DE. Et du C.A.)

Il est actuellement professeur au C.R.D. de Troyes et, depuis 2009, il enseigne  à l’académie internationale d’été de ‘‘Musique en Lozère’’.

Emmanuelle Touly, alto

Emmanuelle Touly est née en 1967 à Paris.Après des études de violon et d’art dramatique au CNR de Besançon et de violon à l’ENM d’Aulnay-sous-Bois, une médaille d’or d’alto du CNR de St-Maur, puis un 1er Prix d’alto et de musique de chambre du CNSM de Paris, elle se consacre durant plusieurs années à la musique contemporaine ( ensembles 2E2M,  SIC, l ‘Itinéraire ; festivals de Darmstadt, « Présences » à Radio-France, etc…) ; elle participe également à des créations de Valère Novarina ( « in » du festival d’Avignon…), de Jean-Pierre Larroche et Richard Dubelski (théâtre musical).

Elle donne des concerts classiques de musique de chambre, au sein d’un ensemble à géométrie variable, dans le cadre du même projet culturel à l’origine des « Leçons de musique » de Jean-François Zygel ainsi que des « ciné-concerts » en trio avec piano (Cinémathèque Française…).

Ne négligeant pas l’orchestre durant ces années « expérimentales », elle entre à l’Orchestre des Pays de Savoie en 1999, où elle restera 2 ans. Elle est supplémentaire de nombreux orchestres (d’abord l’Orchestre National de France, puis l’Orchestre National des Pays de la Loire, l’Orchestre de Tours-Région Centre, l’Orchestre Symphonique de l’Aube, l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Ensemble de Basse-Normandie…)

Parallèlement, elle continue son activité de chambriste en trio à cordes, et elle enseigne le violon et l’alto dans des structures associatives. Elle fait également partie d’un quartet de « musique du monde », où elle privilégie le violon.

Béatrice Guillermin, harpe

Béatrice Guillermin est née à Lyon en 1969 dans une famille de musiciens ; elle commence l’étude de la harpe dès l’âge de 5 ans avec Germaine Lorenzini.

En 1984, au terme de ses études au conservatoire national de région de Lyon, elle entre très jeune au conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle obtient un premier Prix de harpe et un premier Prix de musique de chambre.

Par ailleurs, elle est également lauréate des fondations Yehudi Menuhin, Georges Cziffra ainsi que du Zonta club de France.

Le talent de Béatrice Guillermin reçoit sa plus grande reconnaissance en 1992, lors du U.S.A. International Harp Competition ; seule finaliste française, elle remporte le deuxième Prix.

Ce brillant succès lui permet de se produire en soliste  au sein des plus grands festivals en France et à l’étranger.

De 1994 à 1999, elle a occupé le poste de harpiste solo à l’orchestre de la Garde Républicaine de Paris.

Depuis de nombreuses années, Béatrice Guillermin consacre également une grande partie de son temps à la pédagogie; elle enseigne actuellement au C.R.D. de Troyes et participe régulièrement à des académies d’été ainsi qu’à des Master-classes en France et à l’étranger.

REPERTOIRE

Musique française :
C.Debussy: Sonate, Suite Bergamasque
M. Ravel: Sonatine, Pavane pour une infante défunte
G. Fauré: Pelleas et MélisandeJ. Ibert: 2 interludes
M. Bonis: Scènes de la forêt
J. Bondon: Soleil multicolore
A. Bax: Elegiac trio
A. Jolivet: Petite suite, Pastorale de Noël
A. Louvier: Envol d’écailles
P. Hersant: Nocturnes
K. Beffa: Paysage d’ombre
Divers :
B. Bartok: Danses roumaines
A. Piazzolla: Oblivion
D. Bruce: The eye of the night
M. Bruch: Pièces n° 1, 2 et 5

Read More

EXPOSITION PATRICIA ERBELDING | USA

EXPOSITION PATRICIA ERBELDING | USA

Interstate
Photographs by Patricia Erbelding

MUSEUM OF FINE ART, FLORIDA STATE UNIVERSITY, USA
Annual Juried Competition, all media exhibition, coordinator Jean Young.
The MFA, Florida State University [Upper Gallery] presents the 26th Annual Tallahassee International

August 29-October 2, 2011 – Opening reception September 2, 5-8pm.
530 West Call – 250 FAB – Tallahassee FL 32306-1140 – USA | 850-644-6836
MuseuHours : 9-4 pm M-F; Sat/Sun. 1-4 pm. | www.MoFA.fsu.edu

TÉLÉCHARGER LE DOSSIER DE PRESSE

EN SAVOIR PLUS SUR L’ARTISTE

Read More

EXPOSITION KATRIN BREMERMANN | PARIS

EXPOSITION KATRIN BREMERMANN | PARIS

KATRIN BREMERMANN | Née à Bremen, Allemagne

Granville Gallery – 23 rue du Départ 75014 Paris
10 Septembre 2011 / 7 Octobre 2011
La Granville Gallery expose les œuvres de Pascal Mourgue et Katrin Bremermann dans son espace parisien, du 10 septembre au 7 octobre 2011.

Cet espace parisien a pour objectif de soutenir la création dans l’édition d’objets et de mobiliers, de scénographies, de pièces uniques et de séries limitées en design.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR KATRIN BREMERMANN

Read More

QUATUOR GOLDONI | VIOLON |VIOLON | ALTO| VIOLONCELLE

QUATUOR GOLDONI | VIOLON |VIOLON | ALTO| VIOLONCELLE

Quatuor Goldoni

Le Quatuor à cordes est unanimement reconnu comme la forme musicale la plus aboutie, la plus convoitée, la plus redoutée aussi, depuis le début du XVIIIéme siècle.

Il est la quintessence de la musique de chambre, son maître étalon, son apogée, son excellence, et recèle des plus beaux chefs d’œuvres dédiés à cette expression.

Il est aussi le lieu d’un théâtre sans livret, dans lequel se mêlent tragédies, mythologies, sensualité, passions, autant d’émotions fondamentales portées sans masques par quatre personnages singuliers, quatre musiciens aux destins croisés, quatre interprètes rassemblés autour de l’exigence de cette architecture.

Au sein du Quatuor Goldoni, les liens indivisibles d’amitiés, de respect et d’admiration, tissés depuis tant d’années au fil de cette intimité musicale partagée, sont un atout essentiel pour proposer avec audace et ambition la lecture de cette histoire séculaire, celle de la musique, celle de la comédie humaine, celle des arts, notre histoire.

LES ARTISTES

Frédéric Moreau, violon

Lauréat de concours internationaux et titulaire des premiers prix à l’unanimité de violon et de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Frédéric Moreau a étudié le violon principalement auprès de Jean Fournier, de Régis Pasquier (en 3ème cycle), de Yehudi Menuhin et de Tibor Varga (en Master-Class).

Avec une centaine de concerts par an, Frédéric Moreau totalise plus d’un millier de concerts en soliste.

Invité dans de prestigieuses salles de concert et de nombreux festivals (parmi lesquels : Radio-France Montpellier, Paris, Uzès, Metz, Münich, « Bellini » Italie, Madeleine Festival USA, Celebrity Concert Series USA, « Printemps français » Ukraine, Pristina, etc…), Frédéric Moreau captive par ses interprétations, son charisme et son enthousiasme, un public fidèle tant en France qu’à l’étranger.

Frédéric Moreau effectue régulièrement des tournées en France, aux Etats-Unis, en Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Espagne, Grèce, Italie, Kosovo, Norvège, Portugal, Suisse, Ukraine et a joué avec des partenaires tels que Nicholas Angelich, Guy Comentale, Antoine Curé, Robin Defives, Henri Démarquette, Ophélie Gaillard, Pascal Godart, Béatrice Guillermin, Florent Heau, Hervé Joulain, Francois Leleux, Pierre Lenert, Pascal Mantin, Bruno Pasquier, Régis Pasquier, Jane Peters, Jean-Marc Phillips, Xavier Phillips, Roland Pidoux, Pascal Saumon, Michel Strauss, Guy Touvron, Bernard Wystraëte,…

Fondateur en 1995 de l’Orchestre de chambre Les Violons de France et de l’Orchestre Philharmonique d’Ile-de-France, Frédéric Moreau se consacre à ces formations avec lesquelles il effectue chaque année une centaine de concerts en tant que soliste et chef d’orchestre, et pour lesquelles il a adapté un répertoire où la virtuosité violonistique occupe une place importante.

Frédéric Moreau a réalisé de nombreux enregistrements, parmi lesquels: le concerto de Beethoven avec l’Orchestre Symphonique de Münich; les quatre saisons de Vivaldi avec « Les Violons de France »; un disque « virtuosité » (Paganini, Sarasate, Bazzini, Saint-Saëns…) avec « Les Violons de France »; un DVD avec le « Trio Solstice (Beethoven, Mendelssohn, Rachmaninoff)…

Consacrant également une grande partie de son temps à la musique de chambre, Frédéric Moreau est membre depuis 2008 du « Trio Solstice » et du « Quatuor Goldoni ».

Marion Delorme, violon

Marion Delorme est née à Mulhouse en 1982. Elle commence ses études musicales au Conservatoire d’Amnéville. Après des études de danse au Conservatoire National de Région de Metz, elle poursuit sa formation musicale à l’École Nationale de Musique de Colmar dans les classes de Marie-Violaine Cadoret et de Stéphane Cattez, où elle remporte les Premiers Prix de violon et de musique de chambre.

En 1998, elle remporte un Premier Prix de violon au concours de l’UFAM. Elle entre la même année au Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt. Elle y obtient en 1999 un Certificat d’Analyse mention Très Bien dans la classe de Naji Hakim, puis en 2001 un Premier Prix de violon dans la classe de Christophe Poiget ainsi qu’un Premier Prix de musique de chambre dans la classe d’Hortense Cartier-Bresson.

En 2002 elle remporte un Premier Prix d’Analyse dans la classe de Naji Hakim. Elle a étudié également avec Maryvonne Le Dizès, Akiko Gautier et Annick Roussin. Naji Hakim a composé pour Marion Delorme une Sonate pour violon et piano – création à Paris en Décembre 2001 avec le compositeur – et un Concerto pour violon et orchestre à cordes, – création au Festival de Gmunden (Autriche) en Août 2002 avec l’orchestre Capella Istropolitana, direction Alexander Drcar.

Elle a enregistré la Sonate pour violon et piano de Naji Hakim, avec le compositeur, chez Rejoyce, France (CD 3760040710068).

Vanessa Menneret, alto

Issue d’une famille de musiciens, Vanessa Menneret débute très jeune l’étude du violon avec Yvonne Blot (assistante de la classe de Jean Fournier au CNSM de Paris). Elle étudie ensuite avec José Alvarez à l’École Nationale de Musique d’Aulnay-sous-Bois. Durant ses années d’études, Vanessa Menneret se découvre une affection particulière pour l’alto, instrument qu’elle ne quittera plus. C’est ainsi qu’elle obtient en 1997 un 1er prix de violon et en 1998 un 1er prix d’alto avec félicitations du jury (classe d’Olivier Grimoin) dans le même conservatoire.

Admise à l’unanimité au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, elle y reçoit l’enseignement de Bruno Pasquier et obtient en 2003 un 1er Prix d’alto.

L’éclectisme de son parcours se reflète également dans sa carrière professionnelle puisqu’elle se consacre à la musique sous de multiples formes et répertoires. Vanessa Menneret se produit régulièrement en soliste, dans diverses formation de musique de chambre et dans de prestigieuses formations orchestrales telles que l’Orchestre National de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de France, l’IRCAM, l’Orchestre National de Lorraine, l’Orchestre National de Picardie, l’Orchestre symphonique « Divertimento », l’Orchestre Philharmonique d’Ile de France, Les Violons de France, la Camérata de France,… avec lesquelles elle aborde un répertoire allant du baroque à la musique contemporaine.

Elle joue dans de nombreux festivals (St Denis, Royan, Moulin d’Andé, Festival des Abbayes, La Ciotat, Opéra des Landes, Roquebrune, Entrecasteaux, Mantes-la Jolie, etc…) et lors de tournées en Allemagne, Angleterre, Algérie, Belgique, Chine, Estonie, Grèce, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Maroc, Pologne, Portugal, Russie, Suisse, Tunisie…

Alliant tous les styles de musique, Vanessa Menneret participe également à des enregistrements de musiques de film (Luc Besson, Jacques Weber,…), de musiques de scène (Théâtre Édouard VII – Bernard Murat), et joue avec des chanteurs tels que C. Aznavour, D. Hallyday, P. Fiori, The Do, F. Cabrel, F. Pagny, Gothan Project…

Vanessa Menneret consacre également une partie de son temps à transmettre sa passion puisqu’elle est professeur titulaire de violon et d’alto au CRM de Rosny-sous Bois depuis 1998 et au CRM de Bussy-saint-Georges depuis 2004.

Membre du « Quatuor Goldoni », Vanessa Menneret occupe également depuis 2011 le poste d’alto-solo titulaire de l’orchestre à cordes « Les Violons de France ».

Robin Defives, violoncelle solo

Robin Defives commence ses études musicales à l’âge de sept ans. Après avoir obtenu à l’unanimité un premier Prix de Violoncelle, en 1991 dans la classe de Jean Huchot, et de Musique de Chambre, en 1991 et 1992, au Conservatoire National de Région de Rueil Malmaison, il remporte successivement les premiers Prix d’Excellence (1993), de Perfectionnement (1994) et de Virtuosité (1995) en violoncelle dans la classe de Jean-Marie Gamard, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il obtient également un Prix d’Analyse Musicale.

Titulaire depuis 1995 de  » l’Octuor de Violoncelles  » de Beauvais, il participe à de nombreux Festivals en France (IRCAM, Colmar, Musica Strasbourg, REV de Beauvais, GMEM de Marseille, Prades, GRAME de Lyon,…) ainsi qu’à l’étranger (Italie, Espagne, Amérique de Sud, Etats-Unis, Canada,…). Robin Defives joue aux côtés de Luis Claret, Ahner Bylsma, Janos Starker, sous la direction de Mtislav Rostropovitch, et crée un large répertoire contemporain (Luciano Berio, Pascal Dusapin, Sofia Gubaidulina, Eric Tanguy, Georges Aperghis,…).

Violoncelle solo de l’Orchestre à cordes « Les Violons de France » avec lequel il se produit fréquemment en soliste (Paris, New York, Salt Lake City, San Martin, Fort de France, …) dans des concertos dédiés à cette formation tels ceux de Boccherini, Vivaldi ou Haydn, Robin Defives donne régulièrement son interprétation des Suites pour Violoncelle seul de J.-S. Bach dans de prestigieuses églises parisiennes telles que la Sainte Chapelle, Saint Ephrem,…. Il se consacre de concert à la musique de chambre au sein du « Trio Solstice » (avec lequel il vient d’enregistrer un DVD Beethoven Mendelssohn Rachmaninoff) et du « Quatuor Goldoni ».

PROGRAMME

Alexandre Borodine : Quatuor n°2 en ré majeur

Antonin Dvořák : Quatuor “Américain” en fa majeur

Franz Joseph Haydn : Les 7 dernières paroles du Christ en croix (avec ou sans récitant)

W.A. Mozart : Quatuor à cordes n°17 en si bémol majeur “La chasse”, K458

Franz Schubert : “La Jeune Fille et la Mort”

programme non exhaustif

Read More

123456»
facebook marketing